Qui sommes-nous ?

Le projet des Jardins de Cocagne de Mâcon a germé dans les années 1990, à partir d’une volonté commune de développer l’insertion sur la ville de Mâcon.

Plusieurs actions étaient alors envisagées (ferme pédagogique, jardins familiaux, jardins d’insertion).

C’est finalement le maraîchage biologique et la structure d’un Jardin de Cocagne qui a été retenue en 1997.

Une grande équipe

Une équipe de 9 permanents, 30 personnes en contrats aidés (CDDI), 500 adhérents en moyenne, 7,34 hectares de Surfaces Agricoles Utiles.

Un lieu de découverte et d’apprentissage

Des actions à la fois sociales, professionnelles, éducatives mais aussi territoriales, citoyennes et environnementales.

Accueil de groupes scolaires, associatifs, de stagiaires, de la Résidence Départementale d’Accueil et de Soin de Charnay-les-Mâcon. Et d’autres projets qui germent au fil des saisons…

Un lieu d’échange et de convivialité avec…

Des marchés adhérents et des marchés extérieurs toutes les semaines, des marchés de producteurs ouverts à tous, des journées portes ouvertes, des assemblées générales conviviales, la participation à de nombreux évènements sur Mâcon et ses environs, etc…

Les Jardins de Cocagne de Mâcon s’inscrivent au sein d’un réseau national, le Réseau cocagne, qui compte aujourd’hui plus d’une centaine de Jardins de Cocagne en France.

La charte des Jardins de Cocagne

En adhérent au Réseau Cocagne, l’association s’engage à respecter les quatre grands principes énoncés dans la Charte des Jardins de Cocagne :

  • Lutter contre les exclusions et la précarité en mobilisant les conditions d’un retour à l’emploi durable de femmes et des hommes en difficultés sociales et professionnelles, au moyen d’une activité valorisante.
  • Produire des légumes dans le respect du cahier des charges de l’Agriculture Biologique.
  • Commercialiser la production en priorité auprès d’un réseau d’adhérents-consommateurs.
  • Intégrer le secteur professionnel agricole local.

La force des Jardins de Cocagne est de participer à une dynamique de réseau national, le Réseau Cocagne, et de contribuer à la mutualisation et au partage d’acquis, d’expériences et d’outils. La Charte des Jardins de Cocagne.

petit point d’Histoire…

En 1991, l’association Julienne Javel de Chalezeule souhaite diversifier ses activités d’insertion économique par la mise en place de jardins collectifs. Issus d’un modèle suisse auquel a été ajouté un volet social, le premier Jardin de Cocagne démarre à Besançon. Ce projet a rapidement suscité l’engouement de nombreuses personnes dans toute la France et le nombre de jardins a doublé entre 1996 et 1999. C’est ainsi qu’une structure nationale et autonome, a vu le jour en 1999 afin de mobiliser une organisation et des moyens adaptés aux besoins et aux convictions des Jardins de Cocagne.

LES Missions Principales du rÉseau

  • Essaimer, conseiller et soutenir les projets de jardins de Cocagne
  • Animer la dynamique de réseau et de mutualisation
  • Consolider les jardins existants
  • Accompagner la démarche qualité réalisée dans les jardins
  • Professionnaliser les équipes d’encadrement des Jardins par des formations adaptées au rôle de chacun.

Consulter le site du Réseau Cocagne

Les Jardins de Cocagne est une association loi 1901 forte de plus 650 familles adhérentes.

Le Conseil d’Administration, lieu de vie, d’échange et de partage, organe de décision, est composé de 16 membres qui se réunissent une fois par mois. Il définit les orientations stratégiques et met en œuvre le projet associatif. Le bureau est composé de 7 membres qui se réunissent au moins tous les 15 jours afin de régler les affaires courantes et préparer les sujets à débattre et à décider en Conseil d’Administration.

4 commissions de travail : Insertion – Production – Communication Commercialisation – Finances, se réunissent régulièrement. Ces commissions rassemblant adhérents, élus du CA, personnels et permettent d’alimenter les décisions à prendre pour faire progresser les Jardins.

Les membres du Conseil d’Administration élus à l’Assemblée Générale 2021 sont :organigramme conseil administration Jardins de Cocagne Mâcon

 

De nombreux adhérents-bénévoles sont acteurs de notre dynamique vie associative et interviennent de façon régulière ou ponctuelle :

  • auprès des salariés en insertion : cours d’informatique, de rédaction de CV, de français …
  • lors des manifestations organisées en interne ou en externe : marchés, portes ouvertes, visites de groupes, accueil de scolaires …
  • lors de matinée de bricolage pour participer à l’amélioration du cadre de vie des Jardins : mise en place de clôtures, construction d’un séchoir à plantes aromatiques, d’une cabane pour stoker du matériel …

Si vous aussi, vous souhaitez participer à la vie des Jardins, contactez-nous !

Une équipe de 10 permanents et de 33 personnes en contrats aidés (CDDI).

LES PARTENAIRES FINANCIERS

  • LE FONDS SOCIAL EUROPÉEN dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020
  • LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE SAÔNE ET LOIRE dans le cadre de sa politique d’insertion des bénéficiaires du RSA
  • LA DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L’EMPLOI dans le cadre de la convention annuelle au titre d’Atelier Chantier d’Insertion
  • LA VILLE DE MÂCON dans le cadre d’une subvention annuelle de fonctionnement
  • LA MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE par le biais de subventions exceptionnelles
  • LE CONSEIL RÉGIONAL DE BOURGOGNE dans le cadre de subventions d’investissements
  • BOURGOGNE ACTIVE

LES PARTENAIRES DE L’INSERTION

  • Pôle Emploi
  • La Mission Locale
  • Le PLIE
  • Handisertion – Cap Emploi
  • Le Pont
  • La Relance
  • Central 71
  • Les Régies de Quartier
  • Solidarité Partage

LES PARTENAIRES SOCIAUX

  • Le Centre Communal d’Actions Sociales
  • La Maison Départementale des Solidarités
  • La Croix Rouge
  • Le Secours Populaire
  • Le Secours Catholique
  • Les Restos du Coeur

LES PARTENAIRES DU SECTEUR AGRICOLE

  • La MSA
  • L’Association Réseau Coopères
  • La Chambre d’AGriculture
  • LE GABSEL : Groupement des Agriculteurs Biologiques de Saône et Loire
  • LE SEDARB : Organisme d’étude et de réflexion sur la production Bio en Saône et Loire
  • Bio Bourgogne
  • Le Groupement d’Employeurs Bresse Mâconnais
  • La Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques
  • L’AFIP Bourgogne Franche Comté

LES PARTENAIRES POINTS DE DÉPÔTS

LES PARTENAIRES PRODUCTEURS

ILS NOUS SOUTIENNENT